Art Without Borders Collective@awb_collective_

.AWB is a collective of artists, but first of citizens, who want to share their talents for a higher purpose.
🌍 from around the world
đź“Ť Belgium

awbcollective.wordpress.com/

40 posts 1,731 followers 172 following

Art Without Borders Collective

[version française] En ces premiers jours de 2019, nous prenons un moment pour penser à l'année écoulée. En mars, nous avons élevé nos voix - et des ballons - contre la politique honteuse de la Belgique et de l'Europe en matière de migration et de protection des réfugiés. Un groupe de citoyens bruxellois, y compris des membres du collectif Art Without Borders, a orchestré une action impromptue avec des ballons rouges remplis d'hélium, et ont élevé une silhouette humaine blanche jusqu'au plafond de la gare centrale de Bruxelles. Clin d'oeil à notre sentiment d'empathie fuyant, et pour soutenir ceux qui aident les réfugiés, le personnage tenait un panneau qui disait, en Anglais : "Ne laissez pas l'humanité s'envoler!" (On a même parlé de nous dans les médias : https://bx1.be/bruxelles-ville/migration-citoyens-interpellent-gouvernement-manque-dhumanite-gares-belges/) Bien que certains gouvernements tentent de la criminaliser (en engageant des poursuites pénales contre les personnes qui aident les migrants et les réfugiés, comme Cédric Herrou en France et les journalistes Anouk Van Gestel et Myriam Berghe en Belgique), la solidarité n’est pas et ne sera jamais un crime. Personne ne devrait être placé dans une cellule à cause de son lieu d'origine ou parce qu'il a fourni de la nourriture et un abri à quelqu'un. En ces premiers jours de 2019, nous prenons également quelques instants pour nous rappeler des vies perdues en 2018. Comme la petite Mawda, une petite fille Irakienne abattue par la police belge alors qu'elle tentait de trouver une vie meilleure en Europe avec ses parents. Ou encore Gedre, un jeune garçon érythréen qui s'est suicidé dans l'un des tristement célèbres centres fermés pour réfugiés de Belgique. Nous nous souvenons également des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants anonymes, qui se sont perdus en mer ou ont disparu en essayant d'atteindre nos côtes. Nous pleurons, nous tombons, nous espérons, nous nous levons et recommençons. En 2019, nous continuerons à contrer le racisme, le fanatisme, l'ignorance et l'exclusion, et nous continuerons ànous battre avec l'art, avec des actions, avec nos paroles et nos voix. On est prêts. Bonne année.


3

Art Without Borders Collective

[English version] Happy new year & more humanity for 2019

As 2019 begins, we take a moment to reflect on the past year. In march 2018, we rose our voices - and balloons - against Belgium and Europe's shameful migrant and refugee policies. A group of citizens from Brussels, including some people from AWB, orchestrated an impromptu action with red balloons filled with helium, and made a white human figure rise all the way up to the ceiling of Brussels' Central Station. As a reminder of our fleeing sense of empathy, and to support those who help refugees, the figure held a sign that said : 'Don't let humanity fly away !' (and we even made the news : https://bx1.be/bruxelles-ville/migration-citoyens-interpellent-gouvernement-manque-dhumanite-gares-belges/

As much as some governments would like to criminalize it (by pressing criminal charges against people helping migrants and refugees, like CĂ©dric Herrou in France and journalists Anouk Van Gestel and Myriam Berghe in Belgium), solidarity is not and will never be a crime. No one should be put in a cell because of where they're from, or because they have provided food and shelter to someone. As 2019 begins, we would also like to take a moment to remember the lives lost in 2018. Like little Mawda, an Iraqi girl shot by Belgian police forces while trying to find a better life in Europe with her parents. Or like Gedre, a young boy from Eritrea, who committed suicide in one of Belgium's infamous refugee detention centers (basically prisons). We also remember the thousands of anonymous men, women and children, who got lost at sea or disappeared trying to reach our shores. We mourn, we fall, we hope, we stand up, and start again. In 2019 we will keep raising our voices against racism, racist politics, bigotry, ignorance and exclusion, and we will keep fighting back with art, with actions, with our words and our voices.
2019, we are ready !
Best wishes to all, wherever you are and wherever you're from.


3

Art Without Borders Collective

Today is the #worldrefugeeday . We would like to take a moment to remember all of those who have been forced to flee their home, to leave behind everything they built, their families, their beloved once. World Refugee Day doesn't have to be a memorial day, has to be a starting point to change our policies and remember that we are all humans, above all cultural differences. Opening our borders is a temporary solution, and we need to work to give all those people a real future in their own countries, without being persecuted, bombed or killed.
.
.
.
.
#artwithoutborders #humanrights #nooneisillegal #openborders #refugeeswelcome #unhcr #asylumseekers #allweneedislove #makeachange #solidarity #makepeacenotwar #giveback #unitednations


11

Art Without Borders Collective

#DimancheOrange #14 : Spring Edition : the movie !
A huge THANKS to Les Dimanche Orange for having us, to @baikonourmusic for their melodies, to @josephine_jadot and the ERG students for their funky portraits, to @____marlou____ for the pictures that made us travel far, Elsa from #LetsPlayTogether for the board games, Omid for his testimony, Ibrahim for his amazing cooking skills, #Tataki for the animated shorts, and to all of you for your presence and positive energy !
.
.
.
.
#awb #artwithoutborders #brussels #artforchange #bruxellesmabelle #unity #ig_belgium #art #arte #brussels_art #follow #europe_arts #arting


9

Art Without Borders Collective

SAVE THE DATE ! Le 18 mars, Art Without Borders est l'invité du Dimanche Orange pour une après-midi créative et culturelle autour du thème de la rencontre de l’Autre. Au menu : expo photo, atelier portraits, courts et longs-métrages, concerts, goodies, à boire et à manger !
On vous attend đź’ś

#savethedate #dimancheorange #awbcollective #Brussels #Bruxelles #art #culture #events #brusselslife #bxl #expo


5

Art Without Borders Collective

#Repost from AWB collective member @aurore__belot with @regram.app : "Snowy landscape... What a delight after 3 days in bed ! Enjoy your weekend and cover yourself !"


1

Art Without Borders Collective

Nearly 3000 people gathered tonight in #Brussels to form a human chain in solidarity with refugees and asylum seekers, after info leaked about police planning regular swoops against them. People formed a human chain from #GareDuNord to #ParcMaximilien, a few meters away from there. The #ParcMaximilien has a symbolic importance as it has become a meeting point where food and shelter are offered every day by citizens of Brussels and Belgium. The massive presence of protestors made tonight's police intervention impossible, but more are planned, so the fight continues 👊✌ #refugeeswelcome #safepassage #notinmyname #notinourname #FranckenBuiten #humanchain #humanchallenge #solidarity #Brussels #picoftheday


4

Art Without Borders Collective

Saturday January 13th, Brussels, Belgium : protest for the resignation of Minister Theo Francken, who lied about sending Sudanese asylum seekers back to their dictatorship of a country, where they were tortured on arrival, and for his shameful and inhuman migrant policies. Check our stories for more !

Samedi 13 janvier, Bruxelles, Belgique : manifestation pour la démission du Ministre Theo Francken, qui a menti sur le renvoi de demandeurs d'asile soudanais dans leur dictature, où ils ont été torturés, et sur sa politique d'immigration honteuse et inhumaine. Découvrez la suite dans nos stories !

#Brussels #Belgium #refugeeswelcome #nooneisillegal #picoftheday #protest #antifa #FranckenBuiten #withrefugees #notinmyname #notinourname #resist


2

Art Without Borders Collective

Bulletin de guerre nr 6
"A partir de maintenant, tu es un autre." Sicile, 4 février 2017

Depuis mercredi, le Medex a pris ses quartiers dans l’Aula Magna, au deuxième étage du Lycée Empédocle d’Agrigento. Débarrassés de leur uniforme d'écolier, avec leur nouveau passeport à la main, les voyageurs découvrent les images, les mots et les couleurs d'un monde qui est maintenant le leur. Un monde qu’il leur faut traverser pour arriver jusqu'à la frontière, barrière de chaises couleur ciment entremêlées, qu'il faut traverser, le dos voûté et le pas incertain, pour arriver de l'autre côté. Mais pas avant de s'être fait tirer le portrait - après tout, c'est important pour une nouvelle identité. Arrivée en Europe : accueil austère, empreintes digitales, interrogatoire et déambulation muséale. Combien de temps prend l’attente chez le dentiste ? Combien de temps pend l’attente pour un permis de séjour ? Par vagues, les classes se sont succédées. Attentifs ou dissipés, certains élèves se sont fait discrets, d’autres ont échangé avec nous et provoqué des débats enflammés. D'autres se sont même proposés pour revenir nous aider, une offre qui n'a pas été négligée.

Le temps d’engloutir un plat de pâtes et direction le centre pour retrouver les jeunes et reprendre les ateliers. Au rez-de-chaussée on se tire mutuellement le portrait, on cherche le bon feutre pour colorier, on fait aussi notre exposition privée en collant chaque dessin sur le mur. On court aussi derrière un ballon, une activité capitale à développer ! Au premier étage on construit des maisons et des mosquées en carton, on danse, on chante, on prend des selfies et on communique avec des gestes faute d’Anglais ni de Français. Ambiance assurée.

Les heures filent à une vitesse effrénée, et le temps de manger et de boire un dernier verre de vin sur la table en bois, la fatigue nous tire déjà par les pieds et on va se coucher. Difficile de trouver le temps de poser les mains sur le clavier pour tout vous raconter. Mais sachez que la créativité coule à flots, même à marée basse. Hier trois nouveaux copains sont arrivés depuis Bruxelles : la relève est assurée... A SUIVRE


61

Art Without Borders Collective

'dessine-moi ton voisin d'en face' / 'draw the person in front of you'

Centre d'accueil pour mineurs, février 2017 / hosting center for unaccompanied minors, February 2017


20

Art Without Borders Collective

Bulletin de guerre nr 5
D'un mineur l'autre
Sicile, 30 janvier 2017

Après la pluie, le beau temps. Même si ce samedi la plomberie du ciel nous a lâchés, rendant l'accès difficile pour le Funduk où se tenait notre deuxième soirée 'il Parlatoio', ça n'a pas empêché les paroles, mêmes menues, de s'envoler pour nous raconter des histoires de voyage apportées par les visiteurs.

Ce lundi avec le soleil dans les yeux et une tasse de ginseng fumant (mieux que le café !), on a repris de plus belle notre projet.

On commencé par l'installation de l'exposition qui se tiendra dans le Lycée Empédocle d'Agrigento : trier les illustrations et les poèmes à afficher, réfléchir à l'ordre l'accrochage, segmenter l'espace et préparer les visites guidées pour les élèves, qui viendront à partir de mercredi matin s'embarquer dans l'Aula Magna un passeport à la main.

Ensuite direction le centre de mineurs non-accompagnés pour reprendre les ateliers de dessin et d'écriture : partage d'histoires, coloriages et témoignages. Histoires de voyage, histoires de village. Comme celle d'Aku la fille du chasseur à la main dorée, ou de la naissance avec surprise dans la jungle.
Demain la journée commencera tôt, sur les chaises du bar Milano, à éviter les déjections inattendues des pigeons sur nos têtes, mais surtout à préparer activement les dernières touches pour l'expo du lycée... A SUIVRE...


9